facebook dark side

Facebook Dark Posts

Thibault Gadras Social Ads Leave a Comment

Temps de lecture : 4 minutes

Attention, la lecture de cet article s’adresse à un public averti : vous pourriez être tenté par le côté obscur des Social Ads… … ou pas ! Le terme « Dark Post » est en fait le nom original des « Post non-publiés » : Facebook a modifié cette dénomination peu de temps après la sortie de la fonctionnalité, pour son côté un peu trop négatif. Dans la pratique, on continue de parler de « Dark Post » (ça impressionne un peu plus).
Mais quel intérêt me direz-vous ?

Reprenons l’histoire au début

Vous comme moi, en tant que responsable acquisition, nous passons nos journées à essayer d’optimiser nos campagnes : nouvelle offre, nouveau visuel, nouvelle audience, nouvelle accroche, nouvelle redirection…. tout y passe et parfois sans vraiment aboutir aux résultats escomptés.

Il y a pourtant un petit truc à côté duquel nous passons et dans lequel réside l’essence de Facebook : l’influence sociale. Vous la vivez au quotidien : un collègue vous parle d’un nouveau restaurant qu’il a aimé et vous allez vous aussi vouloir le tester, une amie vous parle des mauvaises habitudes alimentaires, et vous allez sûrement commencer à faire attention…

Sur Facebook, ce phénomène est encore amplifié avec les réactions, commentaires, partages. D’ailleurs, vous l’aurez remarqué, une publication qui engage naturellement, bénéficiera d’une meilleure visibilité : le like appelle le like. Le problème, c’est qu’en créant des publicités nous faisons tout l’inverse.

Le piège

En général, quand vous devez déployer une pub, vous commencez par créer une campagne, puis un ensemble de publicité, et enfin une publicité.
Et comme vous souhaitez travailler plusieurs audiences, avec la même publicité, vous recommencez (ou dupliquez) : nouvel ensemble de publicité, nouvelle publicité (identique en tout point), etc.

Vous commencez à voir le problème, je pense. L’influence sociale de votre contenu est comme un gâteau : en procédant ainsi, vous la découpez en autant de parts que vous avez d’ensembles, et au final, il ne reste pas grand chose pour chaque publicité… Sachant que ce n’est pas le seul inconvénient : malgré la fonction « dupliquer », vous y passez du temps. Et quand vous devez modérer, trouver LA publicité concernée devient vite compliqué.

Le miracle

C’est là qu’interviennent les « Posts non-publiés ». Plutôt que de créer des publicités identiques dans chaque ensemble, vous avez la possiblité de créer un post, et de le réutiliser sur chacune de vos publicités. Ainsi, la totalité des interactions obtenues sur vos différentes cibles seront rassemblées sur un seul post, renforçant son pouvoir social.

Mais comment ?

Dans votre Business Manager, vous avez accès à « Publications de le Page » dans « Créer et gérer ».
facebook
Si vous allez y faire un tour, vous y retrouverez tous vos contenus publicitaires : y compris vos multiples pubs identiques !
facebook
Depuis cette page vous pouvez créer des pulications, qui ne seront pas publiées sur votre page, les fameux « Dark Post ». Comme lorsque vous créez une pub, plusieurs formats sont proposés : Carrousel, Visuel Unique, Vidéo, etc. Seule limite, Facebook a récemment modifié les possibilités de création autour de ses posts : ce qui peut s’avérer parfois bloquant.

Pas de panique, gardez foi en la force, il existe une solution.

La plus simple consiste à créer votre campagne, ensemble de publicité, et publicité (une seule fois), puis d’aller dans « Publications de la page », récupérer l’id de votre publication nouvellement créée. Il ne vous reste qu’à créer vos autres ensembles et publicités et à choisir l’option « Utiliser une publicité existante » au lieu de « Créer une publicité ». Pour retrouver la publication concernée, collez l’id du post, après avoir cliqué sur « Saisir identifiant d’une publication ».
facebook

Et tadam, la magie opère. Désormais, vous n’aurez plus 10 likes, 3 commentaires et 2 shares sur chacune de vos 10 publicités. Mais plus de 100 likes, 30 commentaires et 20 partages. Et croyez-moi, pour vos audiences, ça change tout : votre publicité fera moins pub et plus contenu viral. Et c’est beaucoup plus engageant. Ajoutez à cela le bon objectif de campagne et vous êtes en bonne voie pour obtenir de meilleurs KPI’s !

Bon par contre, je me dois de vous mettre en garde contre certains inconvénients liés à cette méthode… Une fois créé, un Dark Post ne peut pas être modifié : donc si vous vous trompez, vous devez tout recommencer. Et si jamais vous avez déjà lancé votre campagne, vous perdrez toute l’influence sociale accumulée jusque là. Il faut donc être très attentif pendant la création.

D’autre part, si vous êtes un accro du tracking, notamment utm, il vous faudra choisir entre suivi et « influence sociale ». En effet, le lien renseigné dans le « Dark Post » sera partagé par toutes les publicités qui y auront recours.

J’espère que vous avez apprécié cet article : il ne vous reste plus qu’à essayer désormais. A moins que ce ne soit déjà fait : dans ce cas, que pensez-vous de cette méthode ?

Retrouvez plus d’information sur notre site dédié au Social Ads.

Thibault Gadras

Thibault Gadras

Thibault est Ads Solution Manager. Avec Facebook Ads, c'est une grande histoire d'amour : voilà 4 ans qu'ils ne se quittent plus (y compris le week-end). Ils ont connu des hauts et des bas, surtout quand il s'agissait d'obtenir de meilleures perf. (et sur ce point, il ne lâche rien). Mais globalement ils s'entendent plutôt bien ! Avant de rejoindre Effinity, il a travaillé dans plusieurs start-ups où Facebook, Instagram et Google étaient ses principaux leviers, en raison de leur flexibilité et des techniques de growth-hacking, un peu malines et pas trop chères, qu'ils permettent de déployer.

Autres billets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *